cfac texte 2021

Hypoglycémie


L'hypoglycémie (taux de sucre insuffisant dans le sang) peut également apparaître indépendamment de toute hypocalcémie et surtout en fin de gestation dans les 10 jours qui précèdent l'accouchement.
Les chiennes carencées en glucides pendant la gestation seront hypoglycémiques dans les deux dernières semaines de la gestation. Elles présenteront un nombre accru de mort-nés et une mortalité importante des chiots pendant les trois premiers jours.
Il faut cependant remarquer que l'hypoglycémie est vraisemblablement sous-estimée et est souvent confondue avec une hypocalcémie dans les deux dernières semaines de la gestation. Elles présenteront un nombre accru de mort-nés et une mortalité importante des chiots pendant les trois premiers jours.
Symptômes 
- Anorexie, prostration.
- Vomissements, odeurs de pomme de l'haleine.
- Hypoglycémie


Diagnostic


Le diagnostic de certitude est rapide mais nécessite une analyse d’urine par le vétérinaire : vous pouvez lui amener des urines (récemment collectées) au moment de votre visite.
Traitement
Le traitement dépend de la sévérité de la maladie
Injections de glucose par voie veineuse, sous-cutané puis orale. La dose, la fréquence et la voie d’administration dépend de nombreux facteurs.
Il n’est pas toujours possible de poursuivre la gestation. Un avortement médicalisé ou un accouchement prématuré est parfois nécessaire afin de préserver la chienne.
Toxémie de gestation
Il s’agie d’une complication d’un diabète sucré (hyperglycémie) gestationnel. La phase post-chaleur peut générer un diabète provisoire (causé par la sécrétion de la progestérone) qui peut lui-même engendrer une complication.
Cette maladie touche surtout les petites races (Yorkshire terrier, Chihuahua, etc), les chiennes mal nourries (insuffisamment ou avec excès), et les portées très importantes.


Signes :


Vomissement
Abattement léger à sévère
Prostration
Augmentation de mictions 
Avortement
Coma – Mort de la chienne
Chiots monstrueux

NB : A ne pas confondre, avec la régurgitation du bol alimentaire dans les heures qui suivent le repas, bénin et souvent la conséquence d’une digestion plus difficile dans les dernières semaines de gestation : réduction de l’espace pour le tube digestif dans l’abdomen.
Diagnostic :
Le diagnostic de certitude est rapide par le vétérinaire : analyse d’urines associée à sang.
Traitement :
Le traitement dépend de la gravité des symptômes. Il peut-être complexe (non détaillé ici)
Il est parfois nécessaire (rare) d’arrêter la gestation.