• Vous achetez un chihuahua ?
  • Acheter un chiot LOF
  • Qualificatifs de jugement
  • Les critères d'apppréciation
  • Faire confirmer son chihuahua

 Vous achetez un chihuahua ?

 

Mise en garde

Le certificat de vente, la carte de tatouage/micro-puce ou le carnet de santé, ne sont, ni une garantie, ni une preuve d'inscription au LOF.

Lorsque vous achetez un chien de race chez un éleveur français, seuls les chiens inscrits au Livre des Origines Français (LOF) et détenteurs d'un pedigree sont considérés comme des chiens de race par la loi.

Le chiot doit posséder un "Certificat de naissance" attestant de sa généalogie et de son appartenance à une race. Ce document deviendra un pedigree définitif après la confirmation de l'animal, à partir de l'âge de 12 mois.

Carte ADN

Le pedigree est, actuellement, "LE" document officiel certifiant les origines du chien de race.

En réalité, ce document n'est pas une preuve tangible puisqu'il ne repose sur aucune donnée scientifique.
Il est basé uniquement sur la bonne foi des éleveurs concernant leurs déclarations de naissances auprès des autorités officielles.

Seul le test ADN et le lien de filiation sont des preuves irréfutables...

Mais ils ne sont pas à ce jour, obligatoires... Dommage !

 carte adn

Si un éleveur vous refuse ce test, même à votre charge  (moins de 50 €), posez-vous la question : quelle est l'origine de ce chiot, les géniteurs présentés comme tels sont-ils les vrais parents ?

Un trafic important existe pour les chiots chihuahua, ainsi que pour beaucoup d'autres races.

Certains éleveurs, peu scrupuleux, n'hésitent pas à déclarer certaines portées, issues d'une chienne au pedigree peu flatteur, sous le nom d'une autre chienne au pedigree reconnu comme plus intéréssant et souvent d'une certaine couleur très "recherchée".

Il peut arriver également un "accident" de saillie où un mâle, subrepticement et "à l'insu de votre plein gré" parvienne à saillir une chienne, saillie "officiellement" par un autre mâle... Histoire vécue.

Dans ce cas de figure, l'éleveur vous propose, en toute bonne foi, un chiot issu des parents "déclarés"... Et, en toute bonne foi, le pedigree vous garantira (actuellement seule garantie d'après la loi en vigueur) des origines erronées.

Dans le cadre d'un élevage professionnel, si le test ADN avec lien de filiation n'est pas réalisé sur le chiot, vous voilà alors avec une fausse lignée. Il n'est alors pas surprenant d'obtenir des résultats de saillies pour le moins étonnants.

Alors n'hésitez pas un seul instant et demandez IMPERATIVEMENT le test ADN des chiots avec le lien de filiation.

Les chiens sans pedigree, même issus de parents LOF, donc avec un pedigree, ne peuvent prétendre qu'à l'appellation « genre ou type ou d'apparence », sauf en cas d'inscription à titre initial.

L'appellation "chien de type Chihuahua" sert à vous tromper et signifie seulement que ce chien ressemble plus ou moins à un Chihuahua.

L'utilisation du terme « chien de race » pour un chien non inscrit au LOF est considérée comme une tromperie par les tribunaux.

 Vous envisagez d'acheter un chiot de race chihuahua inscrit au LOF ?

 Club Français des Amoureux du Cchihuahua

Vous contactez un éleveur pour vous renseigner et bien sûr, à un moment donné, vous demandez le prix du chiot.......et souvent .... C'est cher !
La remarque la plus souvent entendue est : " J'en trouve un pour moitié prix sur les petites annonces."

Pourquoi un chiot inscrit au LOF est-il à un prix certain ?

Il y a nombre d'éléments à prendre en considération dans le prix de vente d'un chiot.

Dans un premier temps, pour que des chiots naissent, des reproducteurs sont nécessaires.

Concernant les femelles il existe deux possibilités :

  • Faire l'acquisition d'une chiot, qui a un coût, la laisser grandir pendant 15 mois et, si cette femelle à des chaleurs "régulières" ( un éleveur digne de ce nom, ne fait jamais porter une chienne à ses premières chaleurs survenant, en général, vers l'âge de 10 mois) elle va manger, avoir besoin de soins vétérinaires, vaccinations, tatouage électronique, soins quotidiens etc... cela a un coût, lui aussi certain.
  • Acheter une « lice » (chienne déjà adulte prête à reproduire) Dans ce cas, le prix d'acquisition peut varier de 3 000 à 6000 euros, voire plus selon les origines.

A ce stade, deux possibilités :

  • Faire saillir sa chienne à «l'extérieur » : L'éleveur ne possède pas de mâle ou les caractéristiques de son ou de ses mâles ne correspondent pas aux attentes qu'il peut espérer de cette saillie. Coût de cette saillie: entre 500€ et 1500 € selon les origines du mâle. Au prix de cette saillie s'ajoutent les frais de déplacement (trajet, restaurant, hôtel si nécessaire etc.) En effet, c'est toujours la femelle qui se déplace chez le mâle...donc son éleveur. Ces frais sont donc à inclure, entre autre, dans le coût de production d'un chiot.
  • L'éleveur a son ou ses reproducteurs mâles: deux possibilités existent également:
  • Faire l'acquisition d'un chiot qui a un coût, le laisser grandir en espérant que les testicules resteront en place dans le scrotum et que ce chien soit à même de retransmettre ses gènes. Ce chien sera apte à reproduire vers l'âge de 12 mois. Pendant ce temps il va manger, avoir besoin de soins vétérinaires, vaccinations, tatouage électronique, soins quotidiens etc... cela a un coût, lui aussi certain.

Acheter un chien adulte, LOF et confirmé, mais là aussi... cela a un coût.

L'éleveur a le mâle et la femelle. C'est bien, mais ce n'est pas suffisant pour bien faire les choses.

Il est nécessaire de faire confirmer les reproducteurs, passage obligé pour que les chiots puissent être inscrits à leur tour au LOF.

Afin de valoriser l'élevage, le passage obligé sont les expositions. Les inscriptions sont payantes, entre 30 et 80 euros par chien selon les expositions - spéciales de race - championnats- etc... En règle générale, plusieurs chiens sont présentés.
Viennent se greffer à ces frais d'inscription, le coût du déplacement, de l'hébergement. En effet, ces expositions sont le plus souvent très éloignées du domicile de l'éleveur. Il n'est pas rare d'y passer plusieurs jours.

Vous avez vos chiens, ils sont confirmés et ont fait plusieurs concours, c'est bien, mais ce n'est pas encore terminé.

Identification ADN, dépistages des maladies génétiques à faire pour être sûr que les chiens ne transmettront pas de maladies héréditaires à leur descendance, comme les problèmes de rotules, les tares oculaires.

Ces tests ne sont, bien évidemment, pas gratuits....et si l'éleveur a la mauvaise surprise de recevoir de mauvais résultats pour ses reproducteurs, il a passé 15 mois et a investi de l'argent en pure perte. Il doit recommencer à zéro.

Si tout se passe bien, vous avez vos reproducteurs, ils sont confirmés et dépistés, vous faites la saillie. En espérant que la femelle ne reste pas vide, car dans ce cas, au moins six mois d'attente supplémentaire sont nécessaires afin que la femelle ait ses prochaines chaleurs...ouf

Ajoutez, si la saillie est positive, le suivi de la gestation chez le vétérinaire - échographie, radio de gestation - une alimentation adaptée, l'achat du matériel, comme une caisse de mise bas, une lampe pour réchauffer les chiots si nécessaire, etc.....

Arrive la mise bas. Il faut être aux côtés de la chienne, le jour comme la nuit. Si cela se passe bien, même s'il est 3 heures du matin, ce n'est que du bonheur...sachant qu'une mise bas peut durer plusieurs heures en fonction du nombre de chiots. Mais s'il y a problème, direction le vétérinaire, très souvent la nuit, pour une césarienne.

Il arrive que la chienne soit trop faible ou quelle n'ait pas assez de lait pour nourrir ses petits. Dans ce cas de figure il faut l'aider, y passer beaucoup de temps..... C'est biberon(s) toutes les deux heures....et la nuit également!

Il arrive également que les chiots ne soient pas viables, qu'ils meurent après quelques jours, que la portée soit perdue !....Tout est à refaire. Rapport pour l'éleveur ? Quelques milliers d'euros de manque à gagner, à ajouter à l'investissement en temps et en moyens "perdus corps et âme".

Vient le sevrage... les petits mangent... et pas n'importe quoi.... encore un budget à prévoir.

Je ne vous passe pas sous silence les vaccinations, les identifications (puces électroniques), le vermifuge, les tests ADN etc. Il faut le savoir.

Pensez également à inclure :

  • le prix de l'électricité pour chauffer "le nid" ou faire tourner la machine à laver.
  • Le coût pour entretenir le sol de la nurserie plusieurs fois par jour.
  • Les divers produits vétérinaires pour les soins quotidiens.
  • les alèses pour "le nid", etc.....

Concernant la partie officielle :

  • déclarations de saillies, de portées.
  • inscription des chiots au LOF.... toujours avec un petit chèque qui va bien !

Un éleveur professionnel, donc déclaré aux impôts et régime(s) obligatoire(s), paie des charges sociales à la MSA, des impôts ...comme tout honnête commerçant.

Je ne vous passe pas sous silence le temps passé à répondre à vos questions, le temps passé à vous recevoir, vous conseiller, vous aider, etc. Avant que vous fassiez l'acquisition de "votre bb".

Je ne vous passe pas sous silence le temps passé à répondre à vos questions, vous conseiller, vous aider, etc. Lorsque vous avez un problème avec le chiot !

Je ne vous passe pas sous silence le temps passé "au travail", l'entretien des chiens, de l'élevage en général, l'absence de vacances ou de week-end ...mais ce n'est pas le bagne non plus, juste une passion.

A ce stade, le tarif horaire de l'éleveur est de moins de 5 euros....en travaillant 7/7 sans vacances.

Un petit calcul rapide, prenons une portée moyenne, soit 3 chiots (avec de la chance).

Vous pensez : 3(chiots) x 2000 € = 6000 €uros...

Sachant qu'entre la saillie et la vente du chiot à l'âge légal de 8 semaines, il se passe 4 mois, 6000 € : 4 = 1500 euros brut par mois.
Il vous reste maintenant à déduire toutes les charges et frais précédemment cités...ben oui....en sachant que les prochaines chaleurs seront dans 4 mois...donc les prochains chiots dans 8 mois à la vente. ......si la chienne n'est pas au repos pendant une année. Heureusement qu'un éleveur professionnel à plusieurs reproductrices.

Voilà les grandes lignes qui fixent le prix d'un chiot inscrit au LOF, alors trouvez- vous toujours aussi scandaleux de payer un chiot chihuahua entre 1800€ et 2500€ ?

Evidemment, on trouve des chiens « type » x ou y bien moins chers, mais comment sont-ils nés ?

Posez-vous les bonnes questions, est-ce-que les parents sont dépistés...de quelles race sont-ils, est ce que ce sont les bons parents ? Si j'ai un problème, est-ce que la personne répondra présente ? Est-ce que je ne vais pas cautionner le trafic de chiens ? Il faut savoir qu'en non LOF, il n'y a aucune garantie, pas de vices rédhibitoires.

Mieux vaut attendre un peu d'avoir les moyens de s'offrir le chien dont on rêve plutôt que d'aller chercher le chiot chez un marchand de chiens au risque de rencontrer de gros problèmes par la suite, frais vétérinaires supplémentaires parce que les géniteurs n'ont pas été dépistés par exemple, ce qui au final vous coûtera beaucoup plus cher que le chien inscrit au LOF né dans un bon élevage.

Ne pas rester fixé sur une idée trop précise de son futur chiot, par exemple il arrive malgré le travail de sélection des éleveurs sérieux, d'avoir dans leurs portées des chiens non conformes, donc non confirmables, un mâle monorchide, une femelle ou un mâle bégu, prognathe ou avec des dents laissant à désirer. Le plus souvent l'éleveur le place en diminuant le prix du chiot ou en prenant en charge l'opération de castration ou de stérilisation à 12 mois, ce qui peut être une solution si l'on veut un chien de bonne qualité pour son plaisir, le fait que le chihuahua soit bégu ou prognathe, ne fait pas de lui un « sous-produit », un « produit » de mauvaise qualité, c'est juste que cette particularité de conformation n'est pas reconnue dans le standard officiel.

Ne pas hésiter à partir sur un chiot plus "âgé", 6-7 mois ou un jeune adulte. Il arrive que l'éleveur garde un chiot sur sa production. Lorsque le chiot a grandi, s'il ne correspond pas à ce que l'éleveur veut pour sa sélection d'élevage, en général il place le chien, avec souvent un prix adapté. C'est une piste à explorer pour s'offrir un chien de bonne qualité. Un éleveur qui ne garde pas un chien de 12 mois, cela ne veut pas dire que le chien est mauvais, mais qu'il ne correspond pas à ce que l'éleveur cherche pour ses reproducteurs, par contre il peut faire un chien de compagnie hors pair.

En conclusion...

Gardez en mémoire ce que vous venez de lire avant de dire à un éleveur passionné par son travail qu'il se fait un max de « fric » sur le dos de ses chiennes. Il y a bien plus d'éleveurs sérieux à avoir moins que le RMI ou  RSA pour vivre, que des éleveurs sérieux qui roulent en Porsche Cayenne.

 Qualificatifs de jugement en exposition pour les Chihuahuas

Extrait du règlement du CCCE

Pour obtenir :

  • un excellent
  • un Très Bon
  • un Bon
    il est nécessaire d'obtenir  une majorité de critères correspondant au qualificatif, lors d'une exposition.

La tête :

  • Excellent : Tête bien pommée, chanfrein court, stop large et bien marqué. Fontanelle fermée, Oreilles bien positionnées et bien portées et l’extrémité légèrement arrondie
  • Très Bon : Tête assez en pomme, manque un peu de front, manque de stop, petite fontanelle, bon rapport du chanfrein/crâne, oreilles bien positionnées et bien portées.
  • Bon: manque de pomme, chanfrein fuyant avec un stop peu marqué, grande fontanelle ouverte, oreilles pointues.

Les yeux :

  • Excellent : Grands, arrondis, très expressifs, pas saillants, parfaitement foncés
  • Très Bon : Petits, arrondis, expressifs, pas saillants, parfaitement foncés
  • Bon : Yeux petits, forme ovale, manque d’expression, légèrement saillants ou saillants, couleur claire.

Dentition :

  • Excellent : Articulé en ciseaux ou en pince 6/6 -
  • Très Bon : Articulé en ciseaux ou en pinces avec un manque de dents.
  • Bon : manque + de 3 dents Défaut = prognathisme.

Corps :

  • Excellent : Compact et bien construit, ligne de dessus droite, garrot peu marqué, dos court et ferme, poitrine large et bien descendue, ligne de dessous bien dessinée. Queue bien insérée. Très bonne forme de poitrine, coudes bien au corps. Poil : Exc. nature + condition.
  • Très bon : Assez compact et bien construit, ligne de dos légèrement voussée, corps assez long, poitrine bien descendue, ligne de dessous bien dessinée. Queue bien insérée
  • Bon : Non compact, ossature légère, dos long, poitrine pas assez descendue, queue insérée bas et courte.
    Poil : mauvaise nature ou pas en condition. Pieds panards.

Poil :

  • Excellent : Exc. nature + condition.
  • Très Bon : Poil pas en condition
  • Bon : mauvaise nature ou pas en condition

Démarche :

  • Excellent : Allures énergiques et actives avec une bonne extension des antérieurs et une bonne poussée des postérieurs, bien en ligne. Queue bien portée sur la ligne du dos.
  • Très Bon : Allures assez énergiques, ne marche pas en ligne, queue pas assez sur la ligne de dos.
  • Bon : Allures non énergiques, pas en ligne, serre à l’arrière ou sort les coudes, queue non relevée ou trop retournée sur le dos ou sur le côté.

Les juges jugent en toute objectivité...
...mais soyons objectif... et reconnaissons que l'objectivité n'existe pas. (le philosophe Gégène)

 

Les critères d'appréciation pour le jugement des chihuahuas en exposition.

Extrait du règlement du CCCE

 

La Tête

Excellente tête

  • Tête bien ronde (en pomme).
  • Sans fontanelle ou très petite (Fontanelle Fermée -FF-) ou (Petite Fontanelle - PF-).
  • Oreilles très bien placées et très bien portées, forme arrondie.
  • Stop large et bien marqué.
  • Chanfrein court avec une excellente ligne non plongeante.
  • Yeux ronds et bien foncés, non saillants.
  • Dentition complète avec mâchoire articulée en ciseaux ou en pinces.

Très bonne tête

  • Tête assez ronde
  • Petite fontanelle (PF)
  • Oreilles bien placées et très bien portées, arrondie à l’extrémité
  • Manque de stop ou stop trop marqué
  • Chanfrein assez court avec une bonne ligne non plongeante
  • Yeux ronds et bien foncés, pas saillants.
  • Mâchoire articulée en ciseaux ou en pinces avec un manque de dents (2 maxi)

Bonne tête

  • Tête assez plate
  • Fontanelle ouverte (FO)
  • Oreilles bien placées et bien portées, mais pointues.
  • Manque de stop
  • Chanfrein assez long avec une ligne plongeante
  • Yeux pas assez ronds, pas assez foncés, légèrement saillants.
  • Manque plus de trois dents

 

Le Corps

 

Excellent Corps 

  • Compact et bien construit
  • Excellente ligne de dos droite, ligne de dessous bien dessinée
  • Queue très bien placée et de bonne longueur
  • Antérieurs et postérieurs bien en ligne
  • Excellente angulation
  • Poitrine très bien descendue et large.
  • Excellente nature de poil
  • Poil court : Poil bien serré et court
  • Poil long : Doux au toucher et assez fourni sur le corps avec crinière au cou.
  • Poids dans le standard
  • Côtes bien cintrées
  • Coudes bien au corps.
  • Très petits pieds ovales

Très bon corps 

  • Assez compact et bien construit
  • Queue courte et mal insérée
  • Antérieurs et postérieurs non en ligne
  • Très bonne angulation
  • Corps non compact
  • Poitrine pas assez descendue
  • Dos légèrement voussé
  • Poil pas en condition ou pas de bonne nature
  • Chien sans ossature
  • Pieds légèrement ronds

La Démarche

 

Excellente démarche 

  • Allures énergiques et actives avec une bonne extension des antérieurs et une bonne poussée des antérieurs.
  • Chien bien en ligne. Queue bien portée sur la ligne de dos

Très bonne démarche

  • Chien pas bien en ligne avec un excellent port de queue

Mauvaise démarche

  • Chien pas en ligne, queue non portée sur le dos ou trop enroulée sur le côté ou sur le dos. Coudes décollés.

 

Pour obtenir le qualificatif «Excellent», il faut que le chien soit noté avec un maximum d’«Excellent».
Si le chien obtient plus de notes «Très bon» que d’Excellent, celui-ci est qualifié «Très Bon».
Idem pour le qualificatif Bon.

 Pourquoi faire confirmer son chihuahua

 La confirmation est un examen typiquement et exclusivement français.
Nous approuvons totalement cette position.

En effet, certains chiots, issus de parent LOF viennent à présenter des défauts - taille, poids, dents, rotules...etc -
et de ce fait, ne correspondent plus au standard de la race.
La confirmation et, dans ce cas, la non confirmation, permet de les écarter de la reproduction.

De plus, lorsqu'un propriétaire particulier décide alors de faire reproduire leur chien ou leur chienne, ils sont perdus pour la sélection du chien de race parce qu'ils disparaissent des généalogies officielles.
Les chiots issus de ces portées, ne seront pas considérés comme "de race pure ", ne faisant pas l'objet d'une déclaration de naissance au L.O.F.

 La plupart des français qui font l’acquisition d’un chien de race ne le font pas confirmer.

Le certificat de naissance remis par l’éleveur comporte bien l’inscription au LOF (Livre des Origines Françaises), mais celle-ci n’est que provisoire.

il est vraiment regrettable de constater que de nombreux " très beaux" chihuahua disparaissent des généalogies officielles faute de ne pas avoir été confirmés.

 

 

La confirmation est un examen typiquement et exclusivement français.
Dans tous les autres pays, un pedigree définitif est délivré à chaque chiot.

Pourquoi il est important de faire confirmer un chien, quels chiens peuvent bénéficier de ce précieux pedigree et quelles sont les démarches à suivre.


Pourquoi faire confirmer son chien ?

La confirmation a principalement pour but l’encadrement de la reproduction et ce, afin de perpétuer la race dans son aspect physique et son caractère propre. En effet un chien LOF aura la garantie d’un suivi généalogique précis ayant permis d’écarter au maximum toute maladie ou problème génétique.

Comment ? À travers une sélection rigoureuse de reproducteurs sains.

Le livre généalogique permet d’assurer une continuité de la race à travers des critères bien précis. Cela ne veut pas dire qu’un chien non LOF n’aura pas les caractéristiques de la race et qu’il aura des maladies génétiques, mais le pedigree est un indicateur très fiable.

Quels chiens peuvent être confirmés ?

Quand vous faîtes l’acquisition d’un chiot dont les deux parents sont inscris au LOF, le chiot sera également inscrit au LOF mais seulement à titre provisoire.
Il devra être confirmé pour obtenir définitivement son pedigree au titre de la descendance.
Si ce n’est pas le cas et que votre chiot, a seulement l’un de ses parents inscrits au LOF ou aucun des deux, vous pouvez tenter de l’inscrire à titre initial. Concernant ce sujet, le CFAC y est opposé et souhaite vivement la fermeture du livre des origines.


Les chiens peuvent être présentés à l’examen de confirmation au minimum à 12 mois (pour le chihuahua), il n’y a pas de maximum d’âge.


Comment faire confirmer son chien ?


Les lieux de confirmation

Vous pouvez vous rendre sur les expositions ou concours canins et lors de séances de confirmation seule. Pour connaître les dates et lieux tout au long de l’année.


Les documents nécessaires à la confirmation

Si le chien est né en France, il vous faudra son certificat de naissance délivré par la SCC, sa carte d’identification et le formulaire d’examen de confirmation (coût : 25€ - en 2015-).
Pour un chien né à l'étranger, vous aurez besoin de sa carte d’identification, du formulaire d’examen et d’une feuille de déclaration au titre de l’importation (coût : 60€ - en 2015-).
Enfin, pour l’inscription au titre initial, la carte d’identification est demandée ainsi qu’une demande d’inscription au titre de LOF initial (coût : 60€  - en 2015- ).

L’examen de confirmation

L’examen de confirmation se déroule devant un juge du bureau de la SCC (Société centrale canine) qui va observer l’aspect physique (robe, mensurations, dentition etc…) mais également le caractère du chien. Le chien devra alors se montrer calme et se présenter sous son meilleur jour.

A l’issu de l’examen, si le juge confirme le chien, il remplira sa partie du formulaire et vous remettra deux documents que vous devez envoyer à la SCC : le formulaire de confirmation et le certificat de naissance complété et signé par le juge. Vous devrez également joindre votre règlement, la démarche est indiquée au dos des différents formulaires cités plus haut. Ensuite après accord du club de race dans un délai de deux mois, le chien obtient son pedigree définitif.

Les cas d’ajournement ou de refus

Le Juge peut décider d’ajourner le chien au motif qu’il ne correspond pas au standard au moment de la confirmation mais qu’il est susceptible de l’être plus tard. En d’autres termes, votre chien a toutes ses chances d’obtenir son pedigree mais il faudra le représenter plus tard.
En cas de refus, vous pouvez faire appel de la décision du juge en vous rapprochant de la SCC dans un délai de deux mois. Trois juges sont alors nommés pour confirmer ou non votre chien. À noter qu’une caution de 110€ vous sera demandée, restituable uniquement si le chien est confirmé.