Laisser libre le mariage poil court-poil long

 

La France est l'un des rares pays à ne pas accepter le mariage PC/PL...
Sauf à remplir certaines conditions imposées par le CCCE (cotation 3 des chiens) et soumis à l'appréciation d'une seule personne au vue des pedigrees et des photos des reproducteurs .

Plus de 90% des pays pratiquent, tout naturellement, ce mariage... à constater dans nos pedigrees venant de l'étranger.

Dans ses directives de 2012..."La FCI encourage le croisement entre les variétés de races afin d’accroître le pool génétique et d’améliorer
la santé des chiens.

Cette recommandation
• remplace la circulaire 36/1973 du 17/10/1973 et les décisions de l’Assemblée générale de la FCI en 1984 (Acapulco)
• n’affecte en rien la répartition actuelle des "CACIB"

Consulter ICI cette directive

______________________________________

 Copie du courriel envoyé le lundi 26 octobre 2015 à la FCI
La réponse sera postée  des réception.

 Bonjour, je suis éleveur de chihuahua en France et  secrétaire du Club Français des amoureux du chihuahua - http://www.cfac.club


Notre club milite pour que le mariage entre les deux variétés ne soit plus soumis à conditions et qu'il soit libre comme il l'est dans la majorité des autres pays.
Il ne nous semble pas équitable, pour nous éleveurs Français, de ne pas être sur un même pied d'égalité, d'autant plus que nos élevages sont limités en nombre de chiens à l'inverse de nos  (pays) voisins qui, eux, ne le sont pas.

Dans la directive de la FCI  datant de 2012 - en pièce jointe ;
 
La FCI encourage le croisement entre les variétés de races afin d’accroître le pool génétique et d’améliorer la santé des chiens : il n’est en effet pas bénéfique pour la santé des chiens que l’élevage se fasse avec des populations trop limitées.
Cette recommandation • remplace la circulaire 36/1973 du 17/10/1973 et les décisions de l’Assemblée générale de la FCI en 1984 (Acapulco), • n’affecte en rien la répartition actuelle des CACIB.
2) Les directives concernant le croisement de variétés de races ne peuvent être élaborées qu’en coopération avec le PAYS D’ORIGINE et le PAYS DEMANDEUR sous la supervision des Commissions Scientifique et d’Elevage de la FCI. "
Nous serions désireux de connaître la position EXACTE de la FCI  concernant le mariage poil court -poil long de la race chihuahua.
 
En effet, de nombreux  pays autorisent ce mariage sans condition aucune,  alors que  la France l'accepte avec autorisation spéciale du club de race, CCCE.  ( cotation des chiens, passage de TAN,  approbation du club sur dossier  photographique et pedigree)
 
Plusieurs courriers sur ce sujet vous ont été adressés en 2012 et sont toujours restés lettre morte.
Nous espérons vivement une réponse claire et précise de votre part afin d'en informer nos adhérents.
 
Ce courriel sera publié sur le site du CFAC ainsi que sur Facebook.
 
Cordialement
 
Michel Mulard - secrétaire du club CFAC
 

 Réponse de la FCI
Le 26 octobre 2015 16:32, <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.> a écrit :

Monsieur le Secrétaire

Nous vous remercions pour votre courrier.La circulaire en question a depuis lors été revue par l’AG de 2015 et publiée sur notre site, à l’attention de nos organisations canines membres.

Nous vous prions par conséquent de vous adresser directement à la SCC, la FCI n’ayant pas de contact avec les personnes privées ou les clubs de race.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Secrétaire, l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Y.De Clercq

Directeur Exécutif

 

Un courriel a été adressé à la SCC le 27 octobre 2015 . Nous sommes dans l'attente de sa réponse.

_______________________________________________________________________________________________________________

La SCC à été contactée ce jour par téléphone ( je tairais le nom de mon interlocuteur(trice)). 29 octobre 2015

 sic "En effet, une nouvelle circulaire a bien été publiée.
Je demande  l'autorisation à ma direction afin de vous la faire parvenir. ...mais une commission technique doit se tenir prochainement suite à cette publication..."

A suivre...

La suite, nous l'attendons. Nous sommes le Mardi 10 novembre 2015 et, pas de réponse. Il est certain que les éleveurs n'ont pas à être informés de ces nouvelles directives....il ne manquerait plus que cela, qu'ils en soient informés.
Nous aimerions vraiment nous tromper quant à notre "avis" sur la SCC. Malheureusement, certains rapports ne font qu'affirmer notre ressenti. Lire cet article

____________________________________________

Voici la Lettre de la SCC adressée au CCCE en date du 7 décembre 2015, concernant une directive FCI, non applicable par la France. Cette directive date de 2012 et a été remplacée par une nouvelle mouture en 2015....dont tout le monde en cache l'existence.

  Mais quel est donc le contenu de cette Arlésienne ? Qu'importe finalement sont contenu, puisque la SCC n'en à cure !

courrier scc 2015 pl pc

 

je ne comprends vraiment pas pourquoi, faire un mariage inter-variété, c'est à dire poil court/poil long chez le chihuahua, nécessite une procédure spécifique tenant de la conformité du standard et qui plus est de la santé...mais quelle est donc cette procédure sur la santé des chiens concernés.
   
(...sic le CCCE :  Le seul but de ces mariages inter-variétés étant d’améliorer la race en tenant compte de la santé, le club pourra délivrer une dérogation sous la condition que les reproducteurs soient an minimum de 3 points chacun à la grille de sélection du CCCE et sur présentation d'un dossier complet avant la saillie.
les condition pour qu'un chien soit coté 3 points :

    - Sujet confirmé
    - Obtenir 2 qualificatifs EXCELLENT sous 2 juges différents en Spéciale, Championnat ou Nationale d'Elevage dont au moins 1 Excellent    en Championnat ou Nationale d'Elevage.
    - Obtenir le T.A.N.
    - Indemne de la luxation de la rotule
    - Identification génétique
    - Pedigree complet

...procédure validée par la SCC...


Mais ou est donc ce point tant important qu'est la santé du chien concerné ? Seul le test des rotules fait office concernant la bonne santé des reproducteurs...c'est une plaisanterie...non ?

Les éleveurs sont vraiment considérés comme "incapables" en matière de gestion de leur élevage.

Concernant le test ADN demandé (identification génétique), s'il n'y a pas de lien de filiation obligatoire sur les chiots issus de ce mariage, cela ne sert strictement à rien.
Pour les tests ADN, notre position est claire : obligatoire ainsi que le lien de filiation pour toutes les naissances, chiens cotés ou pas !


Mais qu'en est-il alors du mariage entre poils courts ou entre poils longs ?  ...le contrôle de leur santé n'a donc aucune importance si j'ai bien compris ! tous les "moches et tordus" peuvent bien se mélanger sans que cela dérange qui que ce soit ?

Ne faudrait-il pas, pour être en addéquation avec ce principe enoncé de précautions, en faire de même avant tous les "mariages" ?

Tous les chiens LOF  et confirmés  reproduisants, qu'ils soient pl ou pc, sont conformes (normalement)  au standard. Ou est, dans le fond, le problème ?
Il est vrai que, pour qu'un chien soit coté 3, il aura fallu à son propriétaire bourse déliée afin de se rendre, avec le dit chien, à moult expositions, afin d'obtenir la cotation et la sacro sainte autorisation...il faut bien faire vivre tout le monde...monnaie...monnaie

Sans bourse déliée, point de mariage inter-variétés.

Fort de ces cotations, il faut ensuite faire parvenir un dossier, avec photos et pédigree pour approbation et une éventuelle autorisation (à la tête du client ? )....laissant supposer que les jugements ayant permis aux chiens d'être cotés pourraient être entachés de....?

Mesdames et messieurs les juges, vous êtes bien mal considérés par votre hiérachie.

________________________________________

...suite et fin de la correspondance...
mais pas du "combat"  pour la libérisation du mariage pc/pl,  sans condition.

Mail adresssé à la FCI  et  la réponse du directeur executif.

Michel Mulard<Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

14 avr. (Il y a 3 jours)
 
Àinfo
Monsieur le directeur, je vous ai contacté au mois d'octobre 2015 concernant le mariage inter-variétés de la  circulaire de 2012.
Votre réponse fut : 

"La circulaire en question a depuis lors été revue par l’AG de 2015 et publiée sur notre site, à l’attention de nos organisations canines membres.

Nous vous prions par conséquent de vous adresser directement à la SCC, la FCI n’ayant pas de contact avec les personnes privées ou les clubs de race."

 Nous n'avons à ce jour, aucune réponse à ce sujet.

 Cependant, après avoir informés un maximum d'éleveurs de la position de la FCI en 2012 (la plupart n'en avait pas connaissance) le CCCE - CLUB OFFICIEL DES CHIHUAHUAS-  publie sur son site , et en y faisant référence,  la circulaire de 2012 -quid de celle de 2015 ? -  et une directive de la SCC, donc un de vos membres, qui semble , ne tenir ABSOLUMENT  pas compte de vos préconisations....chercher l''erreur ! Est-ce la  FCI qui ne sert à que peut de chose ou est-ce la SCC qui outrepasse ses droits et ses devoirs ?

Avec mes remerciements pour votre réponse.

Cordialement

En pièce jointe le courrier de la SCC au CCCE en date du 07 décembre 2015.
Michel Mulard secrétaire du CFAC
81190 Mirandol
Club Français des Amoureux du Chihuahua - CFAC
_____________
Réponse reçue le 15 avril ...et la SCC en a eu connaissance

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pièces jointes 15 avr. (Il y a 2 jours)
   
À michel,andre.varlet,eymar-dauphin

Cher Monsieur

Merci pour votre message dont j’ai pris connaissance ainsi que la lettre de la SCC.

Je vous joins la circulaire en question.

La réponse de la SCC nous paraît tout à fait compréhensible et acceptable.  Il existe des conditions aux mariages inter-variétés qui doivent être reconnues et acceptées par l’organisation canine nationale du pays.  Il ne s’agit nullement de donner un « feu vert » total sur les mariages inter-variétés et, sur base de la lettre de la SCC, il semble que le message ait été bien compris par notre membre français.

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur, l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Y.De Clercq

Directeur Exécutif

2 pièces jointes.... dont voici le lien ...enfin la directive de 2015 accessible.

Merci à la FCI...la SCC est aux abonnés absents.