La luxation de la rotule

Si vous remarquez que votre chien « boite » parfois d'une patte arrière… Ce sujet est fait pour vous !

  • L'anatomie de la rotule
  • La luxation de la rotule C’est quoi ?
  • La radiographie
  • Les traitements

L'anatomie de la rotule :

La rotule est un os ayant la forme d'un triangle dont la pointe est dirigée vers le tibia.

Elle permet les mouvements de flexion-extension (replier et étendre la jambe) du genou.

La rotule s'articule en arrière avec l'extrémité inférieure du fémur appelée la trochlée, donnant ainsi l'articulation fémoro-patellaire (la rotule est appelée patella en latin).

Le ligament patellaire est un ligament très fort qui va de la rotule au tibia.

28164143

 La luxation de la rotule  C’est quoi ?

C'est un déplacement de la rotule (genou) dû à un défaut de la capsule articulaire de l'articulation fémoro-patellaire, la rotule sort de la trochlée fémorale.

Les différents types de luxation :
·La luxation congénitale
·Luxation d’origine traumatique
·Luxation due a des anomalies d’aplombs des os de la cuisse et de la jambe

Les symptômes :
Le chien présente un mouvement avec les postérieurs toujours fléchis ou un "blocage" au niveau du genou (boiterie, sautillement), gênant le mouvement des membres postérieurs.
Parfois on aperçoit le chien boitiller un court instant, puis la rotule se remet en place et le chien cesse de boiter.
En cas d’origine congénitale, le chien peut être atteint des deux membres.

La radiographie

Protocole d'une prise de radio de dépistage.

 posdys

Pour satisfaire au protocole, les fémurs doivent être parfaitement parallèles, les rotules alignées, ce qui n'est possible qu'en étirant le chien.
Comme le montre ce croquis, chacun tire de son côté tout en effectuant un mouvement de rotation sur les fémurs, de façon à ce que les rotules soient alignées.
Pour pouvoir obtenir ce positionnement peu naturel pour un quadrupède, la majorité des vétérinaires trouve plus confortable d'anesthésier le chien.

Les traitements possibles

Le traitement est soit un repos conservateur, soit chirurgical.

Conservateur avec une mise au repos impératif du chien.
Donc ceci, lorsque la luxation se remet d’elle-même.
Il peut être administré du glucosamine pour préserver les cartilages.

Cependant dans ce même cas, à long terme deux complications peuvent apparaître :

L’apparition d’arthrose et la rupture des ligaments croisés.

Dans ce cas un traitement chirurgical peut être proposé et qui consiste à remettre la capsule articulaire de la rotule afin de la stabiliser.

Où intervention chirurgical suivant le stade de la luxation, si celle-ci est plus grave.
· Par un simple creusement de la trochlée fémorale afin que la rotule s'emboîte mieux dedans et que l'articulation soit plus stable.
·Par un creusement de la trochlée auquel on associe une transposition de muscles : ceci consiste à prendre un morceau de muscle et à le fixer au niveau de l'articulation pour la stabiliser.
·Par un creusement de la trochlée auquel on associe une transposition de la crête tibiale cette fois. Ceci consiste à prendre cette fois-ci un morceau d'os du tibia pour stabiliser l'articulation.

Après l'opération :

Le succès du traitement ne dépend pas que de l'opération, mais également du chien qui doit être calme et ne pas forcer sur l'articulation pendant la cicatrisation.
Il faut effectivement insister sur le fait que le chien doit avoir un comportement très calme après l'opération.
Aucun efforts physiques, afin que la luxation ne réapparaisse pas.

Au bout de quelques semaines, le chien peut être un peu plus libre de ses mouvements, mais il faudra veiller.