Tant d'entre nous (les éleveurs de chihuahuas en général) critique ce club (le CCCE)  et son inaction, sa non ouverture à la discution, au dialogue, à son règne oligarchique.. c'est à dire... à l'accaparement du pouvoir et de l'autorité par une  minorité...qui fait ce quelle veut, quand elle veut.
Mais ou sont-ils tous ces râleurs patentés ? Sont-ce ces même qui se fendront d'un pompeux" Bonjour Monsieur le président"  Merci Monsieur le président" " mais bien sur, Monsieur le président".  etc etc.... à la première occasion ?
 

Être adhérent au CFAC, outre avoir un état d'esprit associatif et collaboratif (halte à la critique outrancière, de mise sur les réseaux sociaux), c'est également aspirer au mariage poil court/poil long librement, comme dans tant d'autre pays (la FCI préconise le mariage inter-variétés circulaire du 18/09/2015 - "La FCI encourage le croisement entre les variétés de races quand cela est jugé nécessaire pour accroître le pool génétique dans le but d’améliorer la santé des chiens : il n’est en effet pas bénéfique pour la santé des chiens que l’élevage se fasse avec des populations trop limitées ) sans devoir espérer la bénédiction du saint siège  et son autorisation sur dossier photo....et la sacro sainte "cotation" qui rapporte tant de gros sous au CCCE.
Dans son courrier, ci après, l'ex président de la SCC, entérinait la demande du CCCE ( effectivement, c'est bien le CCCE qui impose cette obligation)  concernant L'OBLIGATION pour les éleveurs de demander l'autorisation d'un mariage poil court/poil long.

le CCCE dans son courrier précise :  "Le seul but de ces mariages inter-variétés étant d’améliorer la race en tenant compte de la santé, le club pourra délivrer une dérogation sous la condition que les reproducteurs soient an minimum de 3 points chacun à la grille de sélection du CCCE et sur présentation d'un dossier complet avant la saillie."

les condition pour qu'un chien soit coté 3 points :

    - Sujet confirmé
    - Obtenir 2 qualificatifs EXCELLENT sous 2 juges différents en Spéciale, Championnat ou Nationale d’élevage dont au moins 1 Excellent    en Championnat ou Nationale d’élevage.
    - Obtenir le T.A.N.
    - Indemne de la luxation de la rotule
    - Identification génétique
    - Pedigree complet

...procédure validée par la SCC...

Mais ou est donc ce point tant important qu'est la santé du chien concerné ? Seul le test des rotules en fait office concernant la bonne santé des reproducteurs...c'est une plaisanterie...non ?
Concernant le test ADN demandé (identification génétique), s'il n'y a pas de lien de filiation obligatoire sur les chiots issus de ce mariage, cela ne sert strictement à rien.
Pour les tests ADN, notre position est claire : obligatoire ainsi que le lien de filiation pour toutes les naissances, chiens cotés ou pas !

Les éleveurs sont pris pour des demeurés, des boites à gros sous et des irresponsables par le CCCE. Qui peut, mieux que l' éleveur,  savoir ce qui est bon pour son élevage et pour ses chihuahuas ? Ben ...le CCCE....et puis c'est tout.

Les éleveurs sont vraiment considérés comme "incapables" en matière de gestion de leur élevage.

Mais qu'en est-il alors du mariage entre poils courts ou entre poils longs ?  ...le contrôle de leur santé n'a donc aucune importance si j'ai bien compris ! tous les "moches et tordus" peuvent bien se mélanger sans que cela dérange qui que ce soit ?

Ne faudrait-il pas, pour être en addéquation avec ce principe de précautions énoncé par le CCCE, d'en faire de même avant tous les "mariages"?

Le CCCE préfère laisser certains éleveurs, désirant apporter un sang neuf à leur élevage, se tourner vers des chiens venant des pays de l'est, "bouldoguisés", "carlinisés" ou encore issus de je ne sais quels tripatouillages. Mais ou est donc l'amélioration de la race ? Le CCCE ne manque t-il pas à sa mission ?
Les pédigrees fournis ne sont alors que des "bouts de papier", totalement invérifiables...tout comme le sont ceux présentés en France, tant que les tests ADN avec filiation ne seront pas OBLIGATOIRES.

Tous les chiens LOF  et confirmés  reproduisant, qu'ils soient pl ou pc, sont conformes (normalement)  au standard. Ou est, dans le fond, le problème ?
Il est vrai que, pour qu'un chien soit coté 3, il aura fallu à son propriétaire bourse déliée afin de se rendre, avec le dit chien, à moult expositions, afin d'obtenir la cotation et la sacro sainte autorisation...il faut bien faire vivre tout le monde...monnaie...monnaie

Sans bourse déliée, point de mariage inter-variétés.

Fort de ces cotations, il faut ensuite faire parvenir un dossier, avec photos et pedigrees pour approbation et une éventuelle autorisation (à la tête du client ? )....laissant supposer que les jugements ayant permis aux chiens d'être cotés pourraient être entachés de....mauvaises "appréciations" ?

Si j'ai bien compris, les cotations obtenus ainsi que les qualificatifs ne valent pas tripettes puisque, malgré ces conditions sinéquanones,  seul le président du CCCE est à même de savoir ce qui est bon pour votre élevage, à partir de simples photos et d'un pedigree...

Mesdames et messieurs les juges, vous êtes bien mal considérés par votre hiérarchie.

Et personne ne "moufte", le doigt sur la couture. Sommes nous donc tous des blaireaux ?...ben non, il y a le CFAC.
 
Le CCCE n'est, dans le fond, pas notre "combat", il nous laisse totalement indifférent tant par son archaïsme que par son inertie mais, dans l'état actuel des choses, comme la loi le rend incontournable...."il faut se le tailler en pointe et s'assoir dessus".

Malgré cet obstacle, mais fort d'un rapport officiel publié par le CGAER, ICI
 http://www.cfac.club/images/stories/cfac/pdf/rapport_iga_01072005.pdf  
nous espérons et appelons de nos souhaits, un rapide changement, dont la reconnaissance "officielle" de plusieurs club par race.

Il serait préférable que le CCCE, plutôt que de faire la guerre aux adhérents du CFAC, se penche un peu plus sur certains points et si (il, le CCCE ) nous désirons apporter une amélioration à notre race ou pour le moins, éviter sa dégradation, il est souhaitable de commencer par l'essentiel :
ADN et filiation obligatoire afin d'avoir enfin des pedigrees dignes de ce nom.
Fermer le livre des origines
Autoriser le mariage inter-variété comme dans la majorité des pays, sans conditions particulières.
Passer le tan à la confirmation comme dans  d'autres races...en effet, trop de chiens, peureux, agressifs etc etc sont confirmés et donc apte à la reproduction, alors que le tan leur serait refusé, donc la confirmation.(pas confirmable)
Les pedigrees fournis ne sont alors que des "bouts de papier", totalement invérifiables...tout comme le sont ceux présentés en France, tant que les tests ADN avec filiation ne seront pas OBLIGATOIRES.