cfac texte 2021

Castration et développement des organes génitaux

- Chez la chienne :

La castration avant les premières chaleurs peut-être à l’origine d’un retard de développement des lèvres vulvaires.

Le retard de développement de la vulve (associé à une obésité accrue) est à l’origine d’une incidence plus élevée de dermatites périvulvaires et d’infection chronique du tractus uro-génital.
Ainsi, il convient au vétérinaire d’examiner attentivement l’appareil génital avant la stérilisation, afin de retarder l’intervention chez une chienne présentant des signes de « vaginite de la chienne prépubère » (traitement en général inutile car guérison spontanée après un ou deux cycles de chaleurs).

- Chez le mâle :

Le pénis chez le chien castré est plus petit que chez un animal entier, quelque soit l’âge de la castration.

Cependant, cette réduction de taille est sans conséquence médicale néfaste.

A l’inverse, la castration est parfois conseillée chez des animaux souffrant de paraphimosis chronique (gland du pénis bloqué en dehors du fourreau).