cfac texte 2021

Insémination de la chienne

L’insémination artificielle, réalisée pour la première fois par l’abbé Spallanzani en 1780, est devenu un acte courant dans l’espèce canine.

L’insémination artificielle est un terme générique qui regroupe trois types d’insémination : l’insémination en semence fraîche (IAF), l’insémination en semence réfrigérée (IAR) et l’insémination en semence congelée (IAC).

Chacune de ces techniques présentes des indications et limites différentes. L’IAF nécessite souvent peu de compétence, elle est réalisable dans le vagin par tout vétérinaire ou par l’éleveur lui-même s’il est le propriétaire du couple de chiens. L’IAR et l’IAC, pour être efficaces demandent une compétence technique nettement supérieure, leur réalisation est réservée à des vétérinaires ayant réalisés une formation postuniversitaire spécifique et détenteur d’un matériel adapté.

Mettre module