Les traitements possibles

Le traitement est soit un repos conservateur, soit chirurgical.

Conservateur avec une mise au repos impératif du chien.
Donc ceci, lorsque la luxation se remet d’elle-même.
Il peut être administré du glucosamine pour préserver les cartilages.

Cependant dans ce même cas, à long terme deux complications peuvent apparaître :

L’apparition d’arthrose et la rupture des ligaments croisés.

Dans ce cas un traitement chirurgical peut être proposé et qui consiste à remettre la capsule articulaire de la rotule afin de la stabiliser.

Où intervention chirurgical suivant le stade de la luxation, si celle-ci est plus grave.
· Par un simple creusement de la trochlée fémorale afin que la rotule s'emboîte mieux dedans et que l'articulation soit plus stable.
·Par un creusement de la trochlée auquel on associe une transposition de muscles : ceci consiste à prendre un morceau de muscle et à le fixer au niveau de l'articulation pour la stabiliser.
·Par un creusement de la trochlée auquel on associe une transposition de la crête tibiale cette fois. Ceci consiste à prendre cette fois-ci un morceau d'os du tibia pour stabiliser l'articulation.

Après l'opération :

Le succès du traitement ne dépend pas que de l'opération, mais également du chien qui doit être calme et ne pas forcer sur l'articulation pendant la cicatrisation.
Il faut effectivement insister sur le fait que le chien doit avoir un comportement très calme après l'opération.
Aucun efforts physiques, afin que la luxation ne réapparaisse pas.

Au bout de quelques semaines, le chien peut être un peu plus libre de ses mouvements, mais il faudra veiller.